Qui est Maluma ?

Biographie Maluma
(Mis à jour le: 30 mars 2020)

Maluma est ce jeune chanteur qu’on a trouvé aux côtés de Shakira dans « Chantaje ». C’est d’ailleurs ce tube qui l’a poussé sous les feux des projecteurs internationaux. Depuis, il a enchaîné des grandes salles du monde avec des concerts au complet. Nous allons dédier ce dossier à cet auteur compositeur interprète colombien.

Maluma, un footballeur professionnel avant d’être chanteur

« Maluma » est pour lui un nom de scène, mais son vrai nom est Juan Luis Londono Arias. Né le 28 janvier 1994 à Medellin en Colombie, il a du sang pur colombien dans les veines. Ses parents sont tous les deux d’origine colombienne. Il a vécu dans une famille très unie avant de monter sous les feux des projecteurs en tant qu’artiste et ce nom « Maluma » n’a pas été choisi au hasard : il l’a fait pour rendre hommage à sa famille. Il explique que c’est les initiales des prénoms de ses parents et de sa sœur : « Ma » pour son père Marlli, « Lu » pour sa mère Luis et « Ma » pour sa sœur Manuela.

Dans sa tendre enfance, Maluma a eu des rêves de chanteur, mais il avait aussi une passion pour le football et c’est sa passion qui a pris le dessus. Il s’est axé dans ce domaine et a tenté sa chance auprès d’équipes juniors de club de première division en Colombie comme La Equidad et Atlético Nacional. Malgré les difficultés, il essaie de monter les échelons pour réaliser son rêve « devenir footballeur professionnel ». Au bout de huit ans, Maluma se voit obligé d’abandonner le sport et il s’est par la suite orienté vers la musique.

Aujourd’hui, ce chanteur colombien est très dans le style musical de reggaeton, mais à ses débuts, il s’est intéressé à divers genres musicaux dont la musique urbaine, le trap, le hip-hop et le R&B. Il enregistre son premier single « Farandulera » en juillet 2011 et ce fut directement un succès. Il signe même un contrat avec Sony Music Entertainment Colombia. Il travaille sans relâche et sort son premier album « Magia », une année plus tard.

Son succès n’est exporté aux États-Unis qu’avec la sortie de son deuxième album studio « Pretty Boy, Dirty Boy » en 2015. Maluma affole le public américain avec les singles « El Perdedor », « Borro Cassette » et « Sin Contrato ». Dans le pays de l’oncle Sam, cet album se trouve dans la tête des listes des albums les plus vendus. En 2019, il a sorti son sixième album baptisé « 11 : 11 ».

Malgré son succès, Maluma ne fait pas partie de ces artistes qui affichent trop sa vie privée sur Internet. Certains buzz sur sa vie sentimentale ne viennent même pas de lui. C’est le cas lorsque la star de la téléréalité française, Sarah Lopez, lui a « déclaré sa flamme ». Le jeune artiste colombien n’a pas été insensible à cette déclaration et a même donné une réponse sans trop de précision. 

Découvrez aussi – La biographie de Kim Kardashian

Des collaborations avec des artistes

En 2013, Maluma a travaillé avec Nicky Jam pour le single « Juegos prohibidos ». L’année suivante, on l’a vu aux côtés de Lucas Lucco, le chanteur et acteur brésilien, dans le tube « Princesinha ». En 2016, plusieurs artistes ont fait appel à lui, comme Ricky Martin pour « Vente p’acà », Annita, la chanteuse brésilienne pour « Sim ou Nao », Thalia pour « Desde esa noche », le groupe de musique pop latine américain Ha*Ash pour « Quédate lejos », sans oublier Shakira pour « Chantaje ».

Suite au succès de ce dernier morceau, Shakira a encore fait appel à lui pour le single « Trap » sorti en 2017. Cette même année, Maluma commence à bien se faire connaître et séduit Felipe Pelaez, Consculluela et Yandel avec lesquels il travaille pour sortir des titres.

En 2018, on le retrouve en featuring avec Jason Derulo dans « Colors », avec Reik dans « Amigos con derechos », Prince Royace dans la version remix de « El Clavo », avec XXXTentacion, Lil Pump et Swae Lee dans « Arms around you » et aussi avec Shakira dans « Clandestino ».

Cette année, Maluma travaille aussi sur des tubes avec Wisin & Yandel et Créeme et Karol G. L’année suivante, son code de popularité a bien augmenté et il est repéré par de grandes stars comme Madonna,  Reykon, Sech et Gims. Avec Madonna, par exemple, il fait deux titres en 2019, « Medelin » et « Bitch I’m Loca ». Il poursuit cette lancée et récemment, on l’a vu avec Myke Towers et Steve Aoki. De par ces collaborations, on a compris que Maluma n’a pas limité les featurings et il se prête bien aux titres dans des langues qui ne sont pas sa langue natale.

Lire aussi – Concert annulé, show reporté : l’épidémie du coronavirus semble affecter le monde du spectacle

Ses tubes les plus connus

Depuis son premier single en 2011, Maluman n’a pas chômé même si on ne l’a pas trop vu sur nos petits écrans. Dans les nightclubs, lorsqu’une musique latino-américaine passe, soyez un peu attentif, c’est peut-être un tube de Maluma. En effet, l’artiste colombien a à son actif une longue liste de chansons.

Après « Franadulera », on a eu « Loco » en 2011, « Obsesion », « Pasarla bien » et « Primer amor » en 2012. Il a maintenu son cap de popularité avec « Miss Independent », « La temperatura », « Addicted », « La curiosidad » et « Carnaval » sur les deux années suivantes.

En 2015, on ne l’a pas trop vu, mais il a tout de même sorti les singles « El Tiki » et « Borro cassette ». Il revient en force en 2016 avec « El perdedor », « Sin Contrato », « Cuatro Babys », « Un polvo ». 2017 est aussi pour lui une année très active et on le voit un peu partout, notamment sur Internet, avec « Felices los 4 », « la bicicleta », « Corazon », « E Ribeiro », « GPS », « Vitamina » et « 23 ».

Parmi ses tubes qu’on entend toujours aujourd’hui, il y a « El prestamo », « Marinero », « Mala mia », « HP », « Déjale Saber », « 11 pm » et « Que Pena ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *