Bio Steve McQueen un acteur hors du commun

Steve McQueen

Steve McQueen

Terence Steven McQueen, connu sous le nom de Steve McQueen, c’est un acteur, producteur, pilote d’automobile et pilote de moto. Il est né le 24 mars 1930 à Beech Grove dans l’Indianapolis. Célèbre pour ses rôles d’anti héros, il luttait contre la guerre du Vietnam durant les années 50 et le années 60.

Steve McQueen

 Steve McQueen

 

 

Enfance et jeunesse de Steve McQueen

Steve a eu une enfance solitaire, son père un aviateur acrobatique, a
disparu peu de temps après sa naissance et sa mère l'a abandonné dans
une ferme à Slater dans le Missouri, c’est son oncle qui prendra soin de
lui. Il n’a jamais pardonné à sa mère de l’avoir abandonné, mais il
part vivre avec elle à Los Angeles à l’âge de 12 ans.

McQueen était un adolescent incontrôlable. A l’âge de 14 ans il entre
dans un pensionnat en Californie, le Junior Boy’s republic, mais il
quitte l’école très vite et rejoint la marine marchande.

En 1947, Steve entre dans le monde du spectacle à travers le carnaval
itinérant. Il devient ensuite un mécanicien dans les Marines. Un contrat
arrêté en 1950.

Il entame de nombreux emplois ;  chauffeur de camion, fabricant de
fleurs artificielles, débardeur jusqu’à 1952 où il commence à étudier
l’Actors Studio de New York, un cours d’Herbert Berghof et Utta Bagn.

Il commence ses premiers pas au théâtre avec la reprise de "Peg O' my
heart" et c’est en 1955, en remplaçant Ben Gazzara dans la pièce « A
Hatful of rain », qu’il obtient son premier important rôle.

Carrière de McQueen

C’est en 1956 qu’il obtient son premier rôle  Hollywood avec le film
"Marqué par la haine" de Robert Wise, une figuration pas importante que
son nom n’apparaît même pas au générique.

De nature renfermé et agressif parfois, il fini par avoir le rôle d'un
chasseur de primes Josh Randall pour la télévision américaine : "Au nom
de la loi" en 1957. Un feuilleton qui durera trois ans et lui donnera le
statut de la star de Hollywood. En cette même année, il se mariera avec
Neila Adams.

Steve revient au cinéma en 1958 avec le film Danger planétaire, dans
lequel il obtient le premier rôle important de sa carrière. Les succès
de McQueen se succèdent et il est l’un des acteurs les plus convoités
durant la période des soixantaines. Il est révélé aux cinéphiles par
John Sturges dans le rôle d’un tueur dans "La proie des vautours" en
1959, il fait les Sept Mercenaires aux côtés de Yul Brynner, Charles
Bronson et James Coburn en 1960.

En 1963, il tourne la séquence mythique de l’évasion à moto dans La Grande Evasion…

C’est le « Kid de Cincinnati », réalisé en 1956 par Norman Jewison, qui a
connu un succès éclatant qui confirmera la place de Steve parmi les
stars Hollywoodienne de sa génération.

Steve McQueen est nominé pour l'Oscar du meilleur acteur en 1967 avec
son rôle dans La Canonnière du Yang-Tse,en pleine guerre civile
chinoise.

Neila Adams, sa femme demande le divorce en 1972, 2 enfants sont nés de ce mariage, Terri en 1959 et Chad en 1961.

Il tombe amoureux de sa partenaire dans "Guet-apens", Ali McGraw.
Pendant les années 70, McQueen est l’acteur le plus payé de Hollywood.
En 1977, il revient au cinéma avec « Un ennemi du peuple », un film qui a
eu un sévère échec.

Steve McQueen apprend en 1978 qu'il est atteint d'un cancer de poumons.
Cela ne lui a pas empêché de tourner "Le chasseur" à Chicago en 1980.
Prêt à tout pour guérir part au Mexique, dans une clinique très
controversé pour faire une opération déconseillée par les docteurs aux
Etats-Unis. C'est là qu'il meurt suite à une crise cardiaque le 7
novembre à Ciudad Juarez, à l'âge de 50 ans. L'océan Pacifique se
souviendra toujours de ses cendres !

McQueen était connu par un usage exagéré de drogues, William Claxton
déclara qu'il fumait de la marijuana, d'autres sources affirment qu'il
sniffait de la cocaïne. Il était aussi un grand fumeur, et buvait avec
excès. Il a été arrêté pour conduite en état d'ivresse à Anchorage en
Alaska en 1972.

 

Steve et les sports mécaniques


McQueen était un amateur de sports mécaniques, il réalisa les cascades de ses films lui-même.

En 1964, il participa au sein du team USA d'enduro au championnat du monde d'enduro, pendant 6 jours en Allemagne.

En 1970, malgré qu’il a une jambe dans le plâtre, suite à un accident de
moto survenu auparavant, il participa au 12 heures de Sebring, où il
pilote une Porsche 908 en compagnie de Peter Revson. Ils sont deuxièmes,
23 secondes après la Ferrari 512S de Mario Andretti.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *