Dustin Hoffman un acteur, mais aussi un business man à Hollywood

Pour des scènes de tournage supplémentaire, l'acteur Dustin Hoffman n'a pas hésité à demandé un gros chèque de salaire complémentaire pour "Mon beau-père et nous"

Le cachet d’un acteur comme Dustin Hoffman pour un rôle au cinéma atteint des sommes impressionnantes d’années en années.

Pour des scènes de tournage supplémentaire, l'acteur Dustin Hoffman n'a pas hésité à demandé un gros chèque de salaire complémentaire pour "Mon beau-père et nous"

Mais Dustin Hoffman est un redoutable homme d’affaire qui s’est à quel moment réclamer une augmentation pour ses prestations.

Face au succès des précédents volets de la saga qui a débuté par le film « Mon Beau-père et moi« , Dustin Hoffman qui répond à ses comparses Ben Stiller, Robert De Niro et Owen Wilson à augmenter la note de son salaire pour quelques scènes supplémentaires.

Une fois le tournage du dernier épisode fini qui est intitulé « Mon beau-père et nous« , les producteurs des studios « Universal » ont jugés bon de retourner quelques scènes après le montage.

Gros cachet supplémentaire pour Dustin Hoffman pour quelques scènes lors du montage du film « Mon beau-père et nous ».

Mais voilà, il est certain qu’ils ne devaient pas s’attendre à devoir débourser un complément d’argent pour voir le comédien Dustin Hoffman enfiler de nouveau son personnage de père du marié.

Pas moins de 7,5 millions de Dollars lui ont été négociés pour que Dustin Hoffman rejoue quelques scènes du film pour un tournage supplémentaire de cinq petits jours.

En admettant que l’acteur à jouer de façon continue ces cinq jours soit 120 heures pour obtenir une somme équivalent à presque 6 millions d’Euros, cela revient à dire que l’heure de travail de Dustin Hoffman vous sera facturée à environ 50 000 Euros.

On peut donc imaginer la tête des producteurs, en vue des résultats toutefois honorables mais faibles des entrées en salle pour le film « mon beau père et nous » toujours à l’affiche en Europe. Projet Dustin Hoffman que l’on retrouvera à l’affiche de « The Giver« , « Le passeur« , tiré d’un roman de Lois Lowry. Film actuellement en tournage dont l’histoire se passe dans une société futuriste où les règles sont établies. Les transgresser signifient alors de lourdes sanctions. Le métier héréditaire de passeur incombe à Un jeune garçon de 12 ans, qui va devoir apprendre que la liberté à un prix.

Ce roman a reçu en 1994, le prix « Newbery Medal« .

Réagissez à l’article, en laissant vos commentaires à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *