Un soutien financier désormais attribué aux cafés-concerts

Un soutien financier désormais attribué aux cafés-concerts

En quelques mois, de nombreuses salles de spectacle en vogue à Paris ont dû fermer leurs portes et pour cause : leur non-conformité aux normes en vigueur. Pour les aider à rouvrir leur établissement et à garder cette variété d’offres culturelles dans la capitale, la Ville a décidé d’octroyer une aide financière aux gérants afin qu’ils puissent mener les travaux de mise en conformité qui s’imposent.

La non-conformité avérée

Que serait Paris sans ses salles de concert et que deviendraient les mélomanes et musiciens si ces salles venaient toutes à fermer ? Une question que l’on se pose aujourd’hui, à juste titre, puisque depuis quelques mois, les fermetures de salles s’enchaînent. Parmi elles, des enseignes bien connues du public et qui proposent, une fois par semaine, un concert musical.

Si la Ville en est arrivée à exiger leurs fermetures c’est parce que malgré leur succès, ces établissements ne répondent pas aux normes exigées. De quelles normes parle-t-on au juste ?

On parle ici de la mise en accessibilité, de l’insonorisation des lieux, de la sécurité incendie, … Des obligations auxquelles tout ERP doit se plier. Malheureusement, le coût des travaux s’y référant atteint vite des sommets d’où la présence de ces salles encore non-conformes.

Sauvons les cafés-concerts !

cafés concerts

Face à ces fermetures multiples, la Ville de Paris a jugé bon d’agir, car même si ces établissements sont non-conformes, leurs activités figurent parmi les offres culturelles les plus appréciées de la capitale.

Pour permettre aux enseignes déjà fermées de rouvrir leurs portes et à celles encore ouvertes de rester en activité, la Ville a décidé de débloquer de nouvelles aides financières qui leur seront dédiées.

Avec ces subventions, les cafés-concerts pourront réaliser les travaux de mise aux normes nécessaires en fonction de leur situation.

Soulignons que sont ciblés par cette vague de fermeture les salles de moins de 300 places et donc les cafés-concerts qui organisent, une fois par semaine, un concert de musique. Les plus grandes salles, quant à elles, bénéficient déjà d’un soutien financier depuis 2014 grâce à une convention signée avec le CNV (Centre national de la chanson, des variétés et du jazz).

Une nouvelle convention ne saurait donc tarder pour officialiser la nouvelle surtout que la précédente doit être renouvelée à l’occasion du Conseil de Paris en décembre pour une nouvelle validité de trois ans.

Plus de 400 salles concernées

les cafés-concerts

Malgré l’entrée en vigueur de cette subvention, bon nombre de gérants et de propriétaires de cafés-concerts ignorent encore son existence. Il faut savoir qu’en tout, plus de 400 salles sont concernées par le dispositif.

Ceux qui en ont déjà eu vent n’ont pas hésité à déposer leur requête. La première vague de candidatures sera clôturée le 23 novembre et les lauréats seront annoncés le 5 décembre.

Tous ceux qui déposent une demande ne recevront pas systématiquement une aide financière. Seuls les établissements répondant à certains critères pourront en bénéficier. Parmi les exigences retenues :

  • Existant depuis, au moins, un an
  • Organiser un concert axé sur la musique d’aujourd’hui, au moins, une fois par semaine
  • Rémunérer les artistes et techniciens qui contribuent à ces spectacles

Et pour ce qui est du montant de l’aide, elle peut s’élever jusqu’à 20 000 € pour les établissements soucieux de former leur personnel ou de renforcer leur communication et jusqu’à 80 000 € pour les établissements qui doivent engager des travaux pour se mettre aux normes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *