Une peine de prison pour Lionel Messi

Lionel Messi condamné pour fraude fiscale

Le buteur argentin du FB Barcelone, Lionel Messi et son père Jorge ont effectivement été condamnés à une peine de 21 mois d’emprisonnement en mai 2016. Un verdict pour lequel ils ont fait appel, lequel vient d’être rejeté le 24 mai dernier. Retour sur les faits …

Chef d’accusation : fraude fiscale

Dès 2013, l’administration fiscale espagnole avait Lionel Messi dans leur collimateur pour les avoir fraudé à raison de 4, 16 millions d’euros qu’il aurait gagnés sur des droits à l’image le concernant entre la période 2007-2009. Il aurait fait appel à des sociétés écrans situées dans des paradis fiscaux d’Amérique centrale et latine pour taire ce gain énorme.

La justice espagnole lui reproche, non pas une seule fraude, mais trois fraudes toutes liées à une évasion fiscale. En 2013, il a déjà remboursé 5, 1 millions d’euros puis 3, 7 millions d’euros d’amende suite à la condamnation de 2016.

Le buteur argentin n’est pas le seul en cause puisque l’affaire incrimine également son père Jorge. Une fois le verdict prononcé, les deux hommes ont fait appel, mais la Cour suprême espagnole l’a rejeté le 24 mai dernier. Leur condamnation est donc maintenue, mais que ses fans se rassurent, le footballeur n’ira pas pour autant derrière les barreaux.

Lionel Messi : sa condamnation confirmée

Il faut effectivement savoir qu’en Espagne, lorsque les condamnations sont inférieures à deux ans, elles ne sont pas exécutées.

D’autres footballeurs visés

Lionel Messi n’est pas le premier footballeur à se trouver dans le collimateur de l’administration fiscale espagnole et ne sera pas le dernier puisque d’autres joueurs font déjà l’objet d’enquêtes et de suspicions.

Sur la liste, on retrouve Angel di Maria, Javier Pastore, Cristiano Ronaldo et Radamel Falcao. Les deux premiers ont déjà fait l’objet d’une perquisition au siège du PSG par des agents de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières. On leur reproche aussi d’utiliser des systèmes d’évasion fiscale sur des revenus rattachés à leur image.

Quant à Cristiano Ronaldo, récemment sacré champion de la Liga avec le Real Madrid, le fisc l’accuse de dissimuler, depuis 2008, des revenus dans les îles Vierges britanniques et en Suisse dont le montant s’élèverait à 149, 5 millions d’euros. Enquêté par la justice, ce grand rival de Messi aurait déclaré qu’il s’agissait d’erreurs et qu’il n’avait aucune intention de frauder.

En ce qui concerne Radamel Falcao, une notification d’ouvertures de poursuites lui a été délivrée la semaine dernière par le parquet de Madrid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *